twittermyspacefacebookyoutubeinstagram
© ATSA
atsa
Calgary, Colombie Britannique
2005

 
Dans le cadre de Art-City : festival for art, design and architecture

Toujours en offrant un regard cinglant sur le monde dans un esprit ludique, les artistes de l’ATSA proposent au public Wild Capitalism Hunting Games, une chasse symbolique au capitalisme sauvage. La configuration et l’historique de l’Olympic Plaza inspire les artistes qui utilisent sa connotation compétitive. Le préfixe TRANS a incité l’ATSA à opérer une transposition de sens dans ce milieu urbain de détente en un lieu imaginaire de pratique ancestrale où l’on chasse non pas les oies sauvages, mais des attachés cases. Prénommées Wild Capitalism, elles incarnent le manque d’éthique d’un certain milieu d’affaire qui dirige ses décisions vers le profit à tout prix, sans égards à leur responsabilité sociale et environnementale. L’ATSA renverse la médaille et transforme le Water pavillon des artistes, en cache de chasseurs où le public, totalement camouflé dans les branchages, pourra viser, avec des faux fusils de snipers, ces attachés cases préalablement disposées dans le bassin. Cette action nous rappelle aussi les jeux de fête foraine où les enfants gagnent des prix en tirant bien candidement sur des cibles diverses afin de gagner un objet convoité. Le travail accuse l’indifférence avec laquelle le capitalisme sauvage continue sa course folle et destructrice.

 

diaporama

Son

80px-QuickTimePlayerX